Anticoagulation orale en cas de fi..
Anticoagulation orale en cas de fibrillation auriculaire : utilisation du score C..
Search:

En cas de fibrillation auriculaire, que celle-ci soit paroxystique, persistante, ou permanente, la première démarche pour poser l'indication d'une anticoagulation orale doit rester la détermination du score CHADS₂DS₂VASc, l'anticoagulation orale devant être envisagée dès l'obtention d'1 point :

  • facteur de risque majeur = 2 points :
    • ATCD d'AVC ou d'AIT
    • âge≥75 ans
  • facteur de risque cliniquement pertinent non majeur = 1 point :
    • âge 65-74 ans ;
    • anamnèse d'HTA, diabète, insuffisance cardiaque récente ;
    • pathologie vasculaire : infarctus du myocarde, athéromatose aortique en plaque, artérite périphérique, revascularisation, angiographie positive, amputation ;
    • sexe féminin.

Ensuite la détermination d'un score de risque de saignement, avec le score HAS-BLED, peut mieux orienter la rigueur de la surveillance soit la contre-indication d'un traitement anticoagulant, en concertation avec le patient.

Source :

En cas de fibrillation auriculaire chez un patient âgé de 75 ans ou plus, l'indication d'une anticoagulation orale doit-être posée.

Discussion forum :

Prise en charge thérapeutique de la fibrillation auriculaire.